Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 18:16

106 milliards d'êtres humains sont nés depuis 50.000 ans

31 octobre 2011 | Par Michel de Pracontal - Mediapart.fr

Ce 31 octobre 2011, à 4 heures 21 minutes 10 secondes, l'effectif planétaire de l'humanité a atteint le seuil des 7 milliards. C'est en tout cas ce qu'a annoncé le site Worldometers, dont le calcul est basé sur les projections démographiques des Nations unies. Le site affiche en permanence un compteur de la population mondiale dont les chiffres égrènent seconde par seconde le nombre de nouveaux venus sur la terre.

Bien sûr, cette date du 31 octobre ne correspond qu'à une estimation. Le moment précis où la population atteindra la marque de 7 milliards n'est pas connu à la seconde près, ni au jour près, ni même au mois près. Selon le Bureau du recensement des États-Unis, c'est seulement en février 2012 que nous serons 7 milliards d'humains. Worldometers a choisi de se baser sur les chiffres de la dernière révision des World Population Prospects des Nations unies et de fournir un décompte identique à tous les internautes, quel que soit le lieu d'où ils interrogent le site.

Les projections des Nations unies se basent sur les recensements nationaux, les statistiques de natalité et mortalité, ainsi que les chiffres de l'immigration des différents pays. Comme toutes ces données sont inévitablement recueillies avec un certain délai et sont donc en retard sur le présent, elles sont réactualisées en se basant sur les tendances connues de l'évolution démographique. Et réajustées à mesure que l'on engrange de nouvelles données. A l'heure actuelle, la population mondiale augmente d'à peu près 1,10% par an, ce qui correspond à une croissance globale de l'ordre de 75 millions d'individus chaque année.

La population mondiale augmentait beaucoup plus vite dans les années 1960 : elle est passée de 2 milliards en 1927 à 3 milliards en 1960 puis à 4 milliards en 1975, à 5 milliards en 1987 et à 6 milliards en 1999. Le pic de croissance, égal à 2,19% d'augmentation, a été atteint en 1963. A l'époque, le démographe américain Paul Ehrlich mettait en garde contre les risques de la «bombe P» (pour «population»). 

Mais elle n'a pas explosé, et le rythme de la croissance démographique a sensiblement diminué. Il faudra seize ans pour gagner un nouveau milliard et atteindre, en 2027, la marque des 8 milliards d'hommes. Et encore deux décennies pour devenir 9 milliards en 2046.

Si l'on considère l'évolution humaine depuis les débuts de notre espèce, on peut estimer que 106 milliards d'individus sont nés depuis 50.000 ans, soit grosso modo le moment où Homo sapiens a commencé à se répandre sur la Terre. La population actuelle représente donc environ 6% de la totalité des humains qui ont foulé le sol de la planète.

URL source: http://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/271011/106-milliards-detres-humains-sont-nes-depuis-50000-ans

 Population-mondiale-2050.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Évolution de la population mondiale :

la croissance à venir sera due à la seule Afrique subsaharienne... ...des écarts selon les continents

Après être passée de 250 millions d’habitants à la naissance du Christ à 1 milliard au début du XIXème siècle, l’évolution de la population des continents a été multipliée par 6 en deux siècles. Nous sommes 7 milliards en cette fin 2011, bientôt 8 en 2025, pour trouver une stabilisation autour de 9,6 milliards en 2050.

On en connait les raisons : malgré les famines localisées, les guerres, les épidémies, les catastrophes naturelles, les progrès de la médecine et de la satisfaction des besoins élémentaires font leur œuvre.

Toutes proportions gardées, la progression démographique est assumée : l’Inde a gagné presque un milliard d’habitants en 60 ans et se nourrit mieux que jadis.

Or, selon l’INED, les jeux sont déjà mis en place pour les trois générations à venir. À chaque seconde l’humanité s’enrichit de deux ou trois personnes, mais pas n’importe où. Car la baisse des taux de fécondité – liée à la progression des niveaux de vie, à l’instruction des femmes, à l’évolution des comportements culturels - met du temps à se mettre en place.

=>L’irruption de l’Afrique

La croissance à venir sera due à la seule Afrique subsaharienne qui passerait de 600 millions aujourd’hui à 3,4 milliards en 2050 : alors que l’humanité compte un Africain sur sept aujourd’hui, il y en aura alors un sur quatre ! Pourquoi ? Par suite du maintien d’une natalité élevée de 5 enfants par femme en moyenne, dans de grands pays comme le Nigéria, l’Ethiopie, le Congo.
Dans le seul Nigéria, il naît autant d’enfants par an que dans les 27 pays de l’Union Européenne. D’où un changement de hiérarchie démographique en 2050 : L’inde passerait devant la Chine, le Nigéria, en troisième, devant les États-Unis.
En Europe, si la France et la Grande-Bretagne conserveront un dynamisme démographique, la baisse de population de l’Allemagne est inéluctable, comme celle de la Russie et du Japon.

=> Un tableau résume les tendances lourdes de la croissance de la population mondiale :

 

 

Pourcentage de la croissance de la population mondiale en 2011

Pourcentage de la croissance de la population mondiale en 2050

Océanie

0,5 %

0,6 %

Europe

10,6 %

7,5 %

Amérique

13, 5 %

12,7 %

Afrique

15 %

24 %

Asie

60,4 %

55,2 %

Total de la population mondiale en milliards

7

9,6

  http://www.ined.fr/fichier/t_telechargement/30969/telechargement_fichier_fr_436.pdf
http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/graphiques_mois/croissance_population_2050/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques