Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 17:15

Lors du dernier sommet de l'OTAN qui s'est tenu à Bucarest (Roumanie) le Président français a annoncé que la France réintégrerait le commandement intégré de l'OTAN en 2009. Cette annonce a été accompagnée de déclarations du président américain G. W. Bush affirmant que les Etats-Unis étaient prêts à favoriser le renforcement d'un défense européenne. (Le Monde,  avec AFP et Reuters, 03 avril 2008). Cette annonce intervient au moment où la France envoie un contingent supplémentaire de soldats en Afghanistan sous commandement de l'OTAN. D'autre part, l'OTAN a approuvé le dispostif antimissile qui mécontente fortement la Russie mais elle a donné satisfaction à cette dernière en repoussant, pour le moment, l'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie dans l'alliance.
On peut presque parler d'échanges de bons procédés: la France prend acte de l'attachement des autres Européens à l'OTAN et au refus des États-Unis de céder aux demandes françaises (un partage des commandements de l'OTAN) en échange de quoi les États-Unis acceptent de contribuer au renforcement de la Politique européenne de défense. Pour comprendre les posotions des acteurs, il convient d'élargie la perspective:

La question de la défense européenne

 
Depuis l'échec de la CED en 1954, les membres de la CEE, puis de l'UE ne sont pas parvenus à construire une défense européenne.Cette situation s'explique par des conceptions très différentes sur la nature de cette défense: pour la France, la défense européenne doit s'appuyer sur l'UEO, tandis que pour les autres pays membres, notamment la Grande-Bretagne et l'Allemagne, la défense européenne s'articule natruellement à l'OTAN.
 


A partir des années 1990, après la disparition de l'URSS, l'OTAN s'est élargie vers l'Est : des anciennes démocraties populaires ont rejoints l'OTAN afin de s'assurer une protection vis-à-vis de leur puissant voisin, la Russie. dans cette période, il semblait encore possible d'élargir l'OTAN à l'ensemble du continent européen. Cepdant, deux limites sont apparues.
D'une part, des divisions politiques profondes existent au sein de l'Europe. Lors de la crise irakienne de 2003, la France s'est trouvée assez isolée en Europe car de nombreux pays, y compris parmi les nouveaux membres, ont patrticipé militairement à l'intervention américaine Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Pologne, etc...). D'autre part, l'adhésion de la Russie est apaprue impossible.

La question russe

L'extension de l'OTAN vers l'Est de l'Europe suscite de vive réticences de la part de la Russie.  Pour la ressurer, on lui a accordé un statut d'État associé (1999).  La question n'est toujours pas réglée: la Russie ne veut pas que l'Ukraine et la Géorgie adhérent à l'OTAN et s'inquiète du bouclier antimissile. Les Européens, qui ont grand besoin du gaz russe, lui ont en partie donné satisfaction en repoussant les nouvelles adhésion.

Les missions de l'OTAN selon les États-Unis

L'annonce du retour de la France dans l'OTAN intervient à un moment où les États-Unis souhaitent redéfinir ses missions. Créée en 1949 dans le contexte de la Guerre froide, elle ne peut plus trouver sa raison d'être dans une menace militaire - les armées soviétiques du bloc de l'Est - qui n'existe plus aujourd'hui.
Après le 11-Septembre, les Etats-Unis ont tenté de transformer l'OTAN en une organisation étendant son champ géographique à l'ensemble de la planète et sa compétence à la sécurité des démocraties, au-delà des frontières de l'Europe. ce projet n'a pas abouti mais les Etats-UNis n'y ont pas renoncé.  Ainsi, l'intervention militaire en Afghanistant est menée dans le cadre de l'OTAN. Au nom de cette idée élargie de la sécurité, les forces de l'OTAN se battent en Afghanistan. Dès lors, c'est dans ce cadre, celui d'une organisation agissant à l'échelle planétaire, que la question de la réintégration de la France à l'OTAN se pose.


Le point sur la France et l'OTAN

En 1966, la France, sur décision du général de Gaulle, quitte les commandements intégrés de l'OTAN.
Depuis 1995, la France siège à nouveau au comité militaire de l'OTAN, revenant ainsi progressivement vers la structure militaire intégrée.
Depuis 2004, des officiers français participent au Shape, le quartier général allié en Europe.
La France est toujours absente de deux structures importantes de l'OTAN : le Comité des plans de défense (DPC) qui est l'organe décionnaire en matière militaire, et le Groupe des plans nucléaires (NPG).

 

Sur le site de la Documentation française: L’OTAN après la Guerre froide

L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) a été créée au début de la guerre froide par le traité de Washington, comme l'instrument politique et militaire de l'alliance transatlantique, conçue et équipée pour empêcher l'invasion des pays d'Europe occidentale par l'Union soviétique et ses alliés. L'OTAN, loin de disparaître à la fin de la Guerre froide et après l’effondrement de l’Union soviétique, s'est élargie à de nouveaux membres et à de nouvelles missions
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/otan/index.shtml

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques