Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 18:43

L'URSS était une super puissance jusqu'en 1991. L'URSS a disparu remplacée par une Russie qui semble amoindrie territorialement, économiquement et politiquement.
Pbq : quelles sont les caractéristiques de cette nouvelle Russie ? Peut on la considérer comme une grande puissance ?

I- Un territoire recomposé

1) L'éclatement de l'URSS
Novembre 1989 : chute du mur de Belin. Décembre 1991 : les accords de Minsk marquent la disparition de l'URSS. L'URSS a été remplacée par la CEI.
Des frontières aujourd'hui réduites

Aujourd'hui : les frontières correspondent à celles de la Russie du XVIIe s.
La Russie a perdu deux façades maritimes : mer Baltique, mer Noire.
Nécessité de réorganiser l'espace : les voies de circulation passent parfois par des Etats aujourd'hui indépendants, ; perte de certains ports importants : Odessa (Ukraine).
Un État fédéral instable
La nouvelle constitution de 1993 indique que la Fédération de Russie comporte 89 « sujets » dont 21 Républiques. Ce découpage veut préserver les ethnies et les langues.
L'organisation est instable car certaines ethnies manifestent leur désir d'indépendance :
la Tchétchénie : a proclamé son indépendance en 1991.
1994-1997 : conflit ouvert avec la Russie.
Depuis situation de conflit plus ou moins larvé.
le Tatarstan en 1992.
Les frontières sont instables : Ex : Caucase une zone pluriethnique instable.

2) Une économie en transition
Libéraliser l'économie
La transition d'une économie socialiste et planifiée à une économie libérale est difficile.
Les exploitations agricoles héritées de la période soviétique sont peu productives.
Conséquences :  insuffisance alimentaire, forte inflation, progression du chômage, baisse générale du niveau de vie.
Pourtant des efforts ont été faits : privatisations à 75%, créations de PME, créations de zones franches, tentatives pour développer la concurrence...
Cependant : Le développement des exploitations agricoles privées reste très lent, Le secteur tertiaire demeure souvent informel et en marge des lois. Il s'est développé une économie parallèle faite de troc qui ne facilite pas le décollage économique de la Russie.
Diversifier les productions
L'industrie reste dominée par les très grandes entreprises et combinats.
Les secteurs hérités de la période soviétique sont : l'industrie militaire, la chimie, la construction mécanique et électrique, la sidérurgie, la métallurgie...
Libéraliser les transports
Les réseaux restent propriété de l'Etat.
Les compagnies qui gèrent les transports routiers et fluviaux ont  été privatisées.

3) La recherche d'une nouvelle place internationale
1991 : La disparition d'une super puissance
L'URSS était la seconde super puissance mondiale depuis 1945. Elle disposait d'Etats satellites à l'Est de l'Europe.
Elle influençait certains mouvements politiques en Afrique et en Asie
De nouvelles relations avec les anciens pays satellites
Les anciens satellites se tournent vers :  l'U.E., l'OTAN.
La Russie a perdu de son influence.
La recherche d'une nouvelle place dans le monde.
La Russie appartient désormais au G8. Elle souhaite développer ses débouchés avec les pays du Pacifique. Mais rivalité politique avec le Japon. Volonté d'indépendance vis à vis des EU et de l'UE.

Conclusion : La Russie est en mutation. Elle demeure une grande puissance malgré les difficultés qu'elle traverse. Il s'agit de trouver une nouvelle place dans un monde lui même en évolution et notamment en Europe.

II- Un terrtioire immense mal maitrisé
Pb : Quels sont les atouts et les contraintes de l'immense territoire russe.
1) Le plus grand territoire monde
Un territoire immense
17 M km. O/E= 9000km. N/S=3000km. S'étend sur 2 continents : Europe et Asie. 9 jours de Transsibérien pour aller de Moscou à Vladivostok.
Un territoire marqué par le froid

Grande plaine russe 

 

O

u

r

a

l

 

 

 

 

 

Plaines et plateaux de Sibérie

 

 

Hautes montagnes

Océan Glacial arctique

Climats continentaux froids

Climats continentaux froids

Plus on avance vers l'Est plus les hivers sont rigoureux : 80% du territoire échappe à toute exploitation agricole.
Présence de merzlota (=sols gelés en permanence).
Le dégel (=raspoutitsa) n'est que superficiel.

Trois paysages végétaux

Toundra= mousses et lichens

Taïga=bouleaux et conifères.

Steppe=terres noires (tchernoziom)

Forêt= 60% de la superficie de la Russie.

Une population inégalement répartie
Des densités inégales
Densité de 9 hab/km.

78% pop/25% territoire

22% pop/75% territoire.

Fortes densités autour de Moscou.
La Russie apparaît comme un pays sous peuplé.

 

Une population nombreuse

150 M d'hab.
La situation démographique est préoccupante : l'ISF n'est que de 1,3 enfant/femme, l'espérance de vie n'est que de 67 ans, la mortalité augmente : suicides..., le solde naturel est négatif. L'état sanitaire est catastrophique. Cette population est renforcée par un solde migratoire positif : venues des ex pays de l'ex URSS.

Une population multiethnique
128 groupes ethniques.
Il existe une majorité slave : Russes= 82 %. Ukrainiens, Biélorusses : 4%.
Il existe des minorités non slaves : populations d'origine turque : Tatars, Bachkirs ; populations caucasiennes : Avars, Tchétchènes, Ossètes, Kalmouks ; populations esquimaux. 
La diversité ethnique est renforcée par celles des religions : orthodoxes majoritaires, islam, bouddhisme.

Un territoire mal maîtrisé

Un réseau urbain insuffisant

73 % de population urbaine. 13 villes millionnaires.
Les villes sont principalement situées dans la partie Ouest du pays. Le réseau est dominé par Moscou. Seule Saint-Pétersbourg peut concurrencer Moscou. En Sibérie : quelques villes le long du Transsibérien.
Des campagnes à revitaliser
Les campagnes ont souffert du système soviétique. Aujourd'hui se crée autour des villes un espace périurbain qui attire la population urbaine. Les campagnes plus éloignées retrouvent un rôle économique certain à la suite de la crise que connaissent les activités industrielles traditionnelles.
Un réseau de transport insuffisant
Les réseaux terrestres sont d'abord insuffisants :
En Russie, tous ont été organisés en étoile autour de Moscou.
En Sibérie : 2 liaison Ouest-Est : le Transsibérien, le Baïkanal, Amour, Magistral.
Les réseaux terrestres sont également vétustes. Le transport routier assure moins de 1% du trafic.
Les axes fluviaux sont peu pratiques : orientés Nord-Sud alors que les liaisons doivent se faire d'Est-Ouest ;  pris dans les glaces 7 mois sur 12. La route maritime du Nord n'est ouverte que deux mois par an.
Seul le port de Mourmansk échappe à l'englacement hivernal.
Ports internationaux :  Mer Baltique : Saint-Pétersbourg, Kaliningrad ; Mer du Japon : Vladivostok ; Mer Noire : Novorossiisk.

 

Des ressources naturelles nombreuses mais gaspillées
La Russie est autosuffisante dans de nombreux domaines : pétrole, bois, charbon, fer...
1er producteur mondial de gaz ; 2e d'électricité. ; 3e de charbon.
Elle possède de grandes réserves : 2 grandes zones  la Sibérie, la péninsule de Koma et l'Oural (fer). Les matières premières sont transportées sur de longues distances. 
La nature a été maltraitée durant la période soviétique de manière parfois irrémédiable (=écocide).
Conclusion : Le territoire russe est immense et possède de fortes contraintes naturelles, notamment climatiques.  Il est difficile de le mettre également en valeur.
Cet espace est actuellement en recomposition.

III- Les inégalités régionales russes

Une double opposition héritée de l'ex URSS centralisée : entre la Russie et la Sibérie ; entre Moscou et sa région et le reste du pays.
Pb : comment s'organisent les différents espaces russes ?
1) La Russie
Moscou : centre du pays
Capitale politique, économique et culturelle.
Agglomération de 12M d'hab. Ville de 8,9M d'hab.
1er centre industriel du pays. Industries diversifiées : électronique, chimie, construction mécanique, nombreux laboratoires... Présences de sièges de firmes étrangères. Bénéficie d'une md'o qualifiée.
70% du trafic aérien.
Seule ville concurrente : Saint-Pétersbourg (capitale de 1712 à 1918).
Un espace industrialisé
S'y trouve la majeure partie des industries russes.
¾ de la production industrielle russe. Les industries bénéficient des ouvertures maritimes sur la mer Noire et la Baltique. Moscou=1er centre industriel. Saint-Pétersbourg=2e centre.
Oural et Volga = régions d'industries lourdes : chimie, métallurgie..., régions de biens de consommation : automobiles... Ces régions sont actuellement en reconversion : biens d'équipement.
Le seul espace agricole du pays
2 principaux espaces agricoles :  la zone des Terres noires (2/3 du blé, 9/10e du sucre et du tournesol) ; les régions agricoles du Nord-Ouest consacrées à la polyculture.
La SAU=13% du territoire russe.
2) La Sibérie
Une périphérie marginale
La Sibérie a été exploitée à partir de fronts pionniers.
Caractère ponctuel de l'urbanisation et de l'industrialisation.
Ex : ville de Ourengoï qui apparaît comme un lieu de travail et de richesses.
=ville créée pour l'exploitation du gaz à 80 km au Sud du cercle polaire.
Espace toujours à l'écart du centre. Il se tournerait aujourd'hui vers la Chine ou le Japon pour assurer son développement économique.
Une mise en valeur différenciée

Nord : matières premières

Sud : agriculture, industries lourdes, voies de circulation...

Le Nord apparaît en grande crise : chutes des productions, départs des populations.
Au Sud : seule Novossibirsk apparaît comme un pôle. Les zones industrielles sont en perdition.
Actuellement les projets de mise en valeur de la Sibérie sont arrêtés faute de moyens financiers.
Une ressource de matières premières
Sibérie= 70% du pétrole, 80% du charbon, 90% du gaz de Russie.
Les grands barrages fournissent l'hydroélectricité .

Conclusion :  Deux grandes oppositions.  L'enjeu est de remédier à ces déséquilibres spatiaux. Cela nécessite un redéploiement des activités et des voies de circulation.
Cela nécessite de lourds investissements.
On peut se demander si la Russie en a actuellement les moyens.





Complément:
Le défi démographique russe  http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Russie/RussieDoc6.htm


Sujets du bac portant sur kle chapitre "Un État et un espace en recomposition : la Russie"

 
2005

2006

2007

La Russie, un espace en recomposition (Nouvelle-Calédonie, novembre)
Les nouveaux enjeux territoriaux en Russie (Europe-Afrique, juin)

La Russie : un territoire en recomposition (national, juin)

EED
 
La Russie au début du XXIe s. : un nouveau développement ? (Amérique du Nord, mai)

 

C
L’organisation de l’espace russe (Amérique du Nord, mai)
La Russie, un territoire en recomposition (Inde, avril)
Contrastes et recomposition de l'espace russe (La Réunion, juin)
L'organisation de l'espace russe et ses dynamiques récentes (Polynésie, juin)
 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques