Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 09:58

La mégalopole japonaise est un espace littoral tourné vers la mer. Elle contre les activités économiques et notamment industrielles. Cette spécificité japonaise s’explique par deux facteurs. D’une part, un mode de développement systématiquement appliqué à partir des années 1960 : la puissance économique du japon s’est en effet construite sur les industries d’exportation. D’autre part, les contraintes de l’espace, l’archipel du Japon étant montagneux, les plaines se situent surtout en position littorale.

 

Baie de Tokyo: terre-pleins

La forme la plus achevée de ce rapport étroit entre le Japon et la mer trouve son expression dans l’utilisation massive des terre-pleins. On peut parler d’un littoral artificialisé : les  terre-pleins sont aménagés pour les combinats industrialo-portuaires (lire le document n° ),  mais diversifiés pour recevoir des bureaux, des logements, des espaces ludiques (ex. Daiba à T.) ou des aéroports (Kobé). Ils offrent en effet plusieurs avantages : ils permette de gagner de l’espace sur la mer ; ils évacuent vers le littoral les nuisances industrielles et facilitent  les échanges.

 

 

DOCUMENT  : La mégapole japonaise

 

DOCUMENT  : Les terre-pleins littoraux

 

 

 

Les combinats(1) exigent une localisation littorale, puisqu’ils dépendent des importations pour leur ravitaillement en matières premières ou en énergie. [...]
 L’utilisation des terre-pleins littoraux par les combinats offre de multiples avantages pour les entreprises et l’industrie. Le terrain y est vaste, extensible, rapidement construit, peu coûteux. [...]
 Le plus souvent, les terre-pleins représentent la meilleure solution pour les industriels et les technocrates, d’où le rythme effréné de leur construction pendant la Haute Croissance. [...] Face aux abus et aux risques de pollution, une loi édictée en 1973 pose de nouvelles conditions quant à la création de terre-pleins [...]. La construction des terre-pleins littoraux n’est pas abandonnée pour autant. On note une réorientation de leur usage vers des fonctions urbaines, ainsi les logements et espaces récréatifs dans les baies de Tokyo ou d’Osaka. [...] Après avoir créé l’île artificielle de Port Island (436 hectares), la ville de Kobé lance un projet de dimension équivalente (Rokko Island). Le nouvel aéroport international du Kansai est en construction dans la baie d’Osaka, celui de Haneda en extension dans la baie de Tokyo*.

P. Pelletier, Géographie universelle, Chine, Japon, Corée, Belin Reclus, 1994

(1) Combinat : zone industrielle littorale
* les aéroports sont désormais construits

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques