Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 11:33

  Sujet : La guerre froide de 1947 aux années 1970 : « paix impossible, guerre improbable»

 

Liste des documents :

Document 1 : La doctrine Truman

Document 2 : Le monde au début des années 1950 selon le Parti communiste français

Document 3 : Khrouchtchev définit la « coexistence pacifique »

Document 4 : Discours télévisé du président Kennedy

Document 5 : Une analyse de « l'équilibre de la terreur »

 

Première partie

 

1. Identifiez les deux systèmes que Truman oppose dans son discours (document 1).

Truman oppose le modèle américain et le modèle soviétique. Le modèle américain repose sur la démocratie libérale, le libéralisme économique et les libertés individuelles (liberté d’expression, de pensée, de religion). Les Etats-Unis se posent comme les champions de la démocratie. A ce titre, Truman propose un soutien politique et économique aux « peuples libres », c’est-à-dire aux peuples européens qui ont été libérés de la domination nazie par les armées des vainqueurs, notamment ceux qui sont de fait occupé par l’Armée rouge. C’est l’endiguement. Cette doctrine sera complétée par le plan Marshall (juin 1947).

Le modèle soviétique  repose sur la dictature du parti unique : le parti communiste. L’Etat exerce la censure et la propagande. Il n’y a plus de libertés démocratiques. Truman définit ainsi le régime totalitaire.

 

2. Comment chaque camp cherche-t-il à se renforcer de 1947 au début des années 1960 (documents 2, 4 et 5) ?

La rupture de 1947 conduit à la formation des blocs. Ils forment deux systèmes rivaux

- Chaque bloc se définit par l’appartenance à un système politique, économique et social commun : démocratie libérale/capitalisme contre communisme.

- Chaque bloc est structuré par un système d’alliance politique et militaire : création de l’Alliance atlantique et de l’OTAN (1949) et OTASE; Pacte de Varsovie (1955).

- Chaque bloc forme un ensemble économique : Plan Marshall puis OECE ; CAEM.

- Chaque bloc est doté de larme nucléaire et se lance dans une course aux armements.

- Chaque bloc délimite sa zone d’influence :  blocus de Berlin (1948-1949) ; formation de 2 Etats allemands (1949) ; guerre de Corée (1950-1953) ; guerre d’Indochine.

 

 

3. Pourquoi un affrontement direct entre les deux Grands est-il improbable (document 5) ? Montrez que la guerre froide peut apparaître comme un ordre mondial.

L’ampleur des arsenaux nucléaires rend la guerre improbable en raison des destructions qu’elle entraînerait. Les zones d’influence sont donc relativement stables et les deux grands « évitent les co,nfrontations directes. La menace nucléaire (dissuasion) semble efficace. Mais on peut citer deux limites :

Les velléités d’indépendance de certains membres des blocs se heurtent au refus des deux grands. chaque grand est le maître dans son propre camp, et l’autre n’intervient pas : une des règles de la guerre froide : crise de Suez (1956) ; crise de Berlin (1961), écrasement du printemps de Prague

Les conflits périphériques : les pays du Tiers Monde sont le terrain d’affrontement indirect entre les 2 blocs : guerre du Vietnam, Afrique.

 

4. Dans ce contexte, en quoi le discours de Kennedy révèle-t-il une crise grave de la guerre froide (documents 4 et 5) ?

 

En 1962, la crise des missiles à Cuba Crise la plus grave car elle met face à face les 2 grands. La découverte de rampes de lancement pour missiles menace la sécurité directe des EU qui menacent d’une guerre. Le risque de guerre nucléaire existe et Kennedy propose de créer les conditions de l’éviter. Kennedy exige le retrait des rampes de lancement mais il offre également la possibilité d’une détente.

 

5. Comment Khrouchtchev définit-il la « coexistence pacifique » ? Pourquoi ne met-elle pas fin à la guerre froide (documents 3 et 4) ?

De nouveaux rapports : Khrouchtchev lance la “coexistence pacifique” à partir de 1956 : il s’agit d’améliorer les rapports entre les deux grands pour éviter la guerre. D’où le “dégel” : réchauffement des relations marquées par plusieurs épisodes  (dissolution du Kominform en 1956 ; voyage de K. aux EU en 1959). Mais une rivalité persistante : coexistence ≠ entente : la compétition se poursuit :

            - course aux armements : bombes A puis H (EU : 45, 52 ≠ URSS : 49, 53)

            - conquête spatiale : avance soviétique avec Spoutnik en 1957, puis Gagarine.

 

 

 

Deuxième partie

 

 La guerre froide de 1947 aux années 1970 : « paix impossible, guerre improbable »

 

I - Les débuts de la guerre froide  (1945-1953)

 

1)La fin de la grande alliance et la rupture de 1947

2) Une Europe divisée

3) La Guerre froide en Asie

 

II-  La coexistence pacifique : 1953-1962

 


1)Un apaisement relatif

Ø      De nouveaux rapports

Ø      Mais une rivalité persistante

 
2) Un bloc soviétique en proie à des tendances centrifuges

Ø      En Europe

Ø      La rupture sino-soviétique.

 
3) Les crises de la coexistence pacifique

Ø      La seconde crise de Berlin

Ø      La crise des missiles à Cuba

           

III- La détente : 1962-1975

 

1) Le dialogue entre les Grands et ses conséquences en Europe

 

Ø      Le dialogue américano-soviétique

Ø      Le règlement partiel de la question allemande

Ø      L’acte d’Helsinki en 1975

 

2) Des fissures dans les blocs vigoureusement colmatées

Ø      Des fissures

Ø      Des interventions vigoureuses

 


3) Le Tiers Monde, enjeu de la détente

Ø      L’échec du non-alignement

Ø      La guerre du Vietnam, échec de la politique américaine d’endiguement

Ø      Le Moyen-Orient : une zone de conflits dans le cadre de la rivalité Est-Ouest

 

 

Conclusion : La guerre fraîche : 1975-1985

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques