Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 17:38

Les origines du christianisme sont complexes et en grande partie obscures. La religion appelé « christianisme » résulte d’une d'une histoire longue et complexe. Jésus de Nazareth en est le point de départ, mais il n’est pas au sens strict le fondateur de la religion chrétienne. Jésus, reconnu par un groupe de juifs comme le fils de Dieu ressuscité et le Messie, ne fonde pas une nouvelle religion. La christianisme prend corps et s’éloigne lentement du judaïsme au cours des Ier et IIe siècles.  

L’histoire de Jésus et des débuts du christianisme  repose sur une série de sources historiques, certaines chrétiennes, d’autres non chrétiennes.

 

Sources chrétiennes (les sources canoniques)

 

 

 


 

Qu’est-ce que le Nouveau Testament ?

Le Nouveau Testament ou Nouvelle Alliance est l’ensemble des écrits relatifs à la vie de Jésus et aux premières années du christianisme qui sont considérés comme authentiques par les Églises chrétiennes.  Les chrétiens considèrent que la Bible se compose dès lors de l’Ancien Testament (écrits antérieurs à Jésus) et du Nouveau Testament.

 

Que raconte le Nouveau Testament ?

Il raconte la venue du messie (Jésus), sa résurrection, l’action des premiers missionnaires (apôtres) et la vie des premières communautés chrétiennes.

 

Combien sont les apôtres ? Quelle est leur mission ?

Aucune trace écrite ne subsiste de la main de Jésus lui-même, c'est sur la Parole vive que repose sa prédication. À la Pentecôte, les Apôtres reçoivent le don de l'Esprit qui les envoie en mission. Soixante-dix disciples, choisis par la première église, partent prêcher la "Bonne Nouvelle" à travers le monde, obéissant ainsi à la Parole du Christ : "Allez et enseignez toutes les nations".


Expliquer ce que sont les Epîtres de saint Paul ? De quand datent-elles ?

Après sa conversion sur le chemin de Damas, l'apôtre Paul (5-67 ap. J.-C.) est l’un des premiers à transmettre la Parole du Christ. Sa prédication est à l’origine des premières églises chrétiennes auxquelles il adressera par la suite des lettres (ou Épîtres) pour répondre à leurs questions ou les exhorter dans la foi. Ce sont les premiers écrits du christianisme, datables des années 40-50.


Que les sont Actes des Apôtres ?

Les Actes des Apôtres racontent les missions et les débuts des communautés chrétiennes.

Les chapitres 1 à 12 rapportent les grandes activités missionnaires des douze apôtres sous la direction de Pierre immédiatement après la mort et la résurrection du Sauveur. Les chapitres 13 à 28 font une brève description des voyages et de l'œuvre missionnaire de l'apôtre Paul.

 

 
 Dictionnaire culturel de la Bible, Cerf-Nathan, 1990, p. 12.

Quels sont les 4 évangiles reconnus par l’Eglise chrétienne ?

Les évangiles (du grec ευαγγελιον, « bonne nouvelle ») sont des écrits qui relatent la vie et le message de Jésus-Christ. Les évangiles considérés comme canoniques par les Églises chrétiennes sont au nombre de quatre : les évangiles selon Matthieu, Marc, Luc, appelés évangiles synoptiques, et l'évangile selon Jean.

 

A quelle date sont fixés les textes de la Bible chrétienne ?

Au IVe siècle, face au foisonnement des textes et au déferlement des hérésies, gnostiques notamment, les autorités chrétiennes se réunissent en concile pour clore le corpus biblique. Elles fixent un canon (mot grec signifiant "règle") et rejettent les textes dits "apocryphes" (secret, caché) comme non authentiques. Des manuscrits commencent à regrouper l'Ancien et le Nouveau Testament. Eusèbe, évêque de Césarée, propose une table de concordance pour mettre en évidence les passages identiques ou originaux des quatre Évangiles "canoniques".

 

Qu’est-ce que la Vulgate de saint Jérôme ?

Désireux de faire de Rome la capitale chrétienne de l’Europe, le pape Damase Ier charge Jérôme d'une nouvelle traduction latine de la Bible dont circulent différentes versions souvent truffées d’erreurs de lecture ou de transcription. Jérôme veut revenir aux textes originaux. Il part en Palestine apprendre l'hébreu et retraduit le corpus des textes à partir de l'hébreu et du grec. Écrite dans un latin accessible et admirable, sa version circulera, sous le nom de "Vulgate", dans la chrétienté occidentale durant tout le Moyen Âge pour devenir à la Renaissance le premier livre imprimé

 

En quelle langue sont écrits les Evangiles ? Pourquoi ?

Le grec joue un rôle fondamental dans l’histoire de la transmission des textes bibliques. Dans ses innombrables missions en Asie, Paul prêche en grec, contribuant à l’hellénisation du message chrétien. Le grec devient la langue originale des Évangiles ; c'est aussi celle de la première traduction du Pentateuque hébreu, connue sous le nom de Septante (IIIe siècle av. J.-C.). La tradition grecque est restée vivante au sein de l’Empire byzantin et des Églises orthodoxes et orientales.

 

 

Le Nouveau Testament comprend :

 

 

Auteurs

Date de rédaction

quatre évangiles

Matthieu  Marc et Luc Jean

entre 65 et 110

Actes des Apôtres

Luc

80

14 épîtres

la plupart attribuées à Paul de Tarse

entre 40 et 50

l’Apocalypse

Jean de Patmos

entre 50 et 65

 

Sans oublier nombre de textes dits « apocryphes » (c-à-d non reconnus par l’Eglise), notamment ceux écrits entre 125 et 130, dits évangiles de Thomas et de Pierre (portant essentiellement sur la jeunesse de Jésus).

 

Sources juives

- Flavius Josèphe (37-100).  Il n'existe aucun acte officiel des autorités romaines se rapportant à Jésus. Vers 94, Flavius Josèphe, romain d'origine juive, est le premier a évoquer Jésus. Dans ses Antiquités judaïques, il le mentionne à deux reprises :

- il est évoqué au sujet de la lapidation de Jacques de Jérusalem, décrit comme « le frère de Jésus appelé Christ »

- un autre passage décrit Jésus comme « un homme exceptionnel, [qui] accomplissait des choses prodigieuses (...) et se gagna beaucoup de monde parmi les juifs... », puis mentionne la résurrection, l'admiration et la foi de ses disciples évoquant une lignée de chrétiens qui se perpétue à l'époque de Josèphe. Mais la  plupart des historiens pensent que ce passage a été rajouté au Moyen Age.

 

- Une vingtaine d'allusions possibles à Jésus existent dans le Talmud mais toujours de manière anecdotique et parfois sous un autre nom et ne sont pas antérieures au IIIe siècle.

Sources grecques et romaines

- Dans une lettre à l'empereur Trajan en 111 ou 112 Pline le jeune explique les résultats d'une enquête qu'il a menée sur les chrétiens de Bithynie.

- L'historien romain Tacite, vers 116, dans ses Annales relate comment l'empereur Néron, accusé d'avoir causé l'incendie qui ravage Rome en 64, s'ingénie à trouver des incendiaires, accuse les chrétiens de Rome, sectateurs de « Christ, qui, sous Tibère, fut livré au supplice par le procurateur Ponce Pilate », et en fait supplicier bon nombre.

- Suétone, dans les Vies des douze Césars, écrites vers 120, comptent quelques mentions des activités des chrétiens et mentionent explicitement le Christ dans la Vie de Claude qui, selon Suétone, incomplètement informé, lui attribuerait les troubles au sein de la communauté juive de Rome, à l'encontre de laquelle Claude promulgue un édit d'expulsion.


Sites à consulter:

L’histoire du christianisme

Une série d'articles présentés  retracant les étapes historiques principales du christianisme, avec ses ombres et ses lumières.

Les religions (judaisme, christianisme, islam)
La naissance du christianisme

Les trois religions du livre (BNF)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques