Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 17:14

Une définition


La politique nationale d'aménagement du territoire s'attache à détecter, mettre en valeur et soutenir les atouts de chacun de nos territoires. Elle répond aussi à une volonté de solidarité nationale en faveur des territoires les plus en difficulté.

La politique nationale d'aménagement du territoire s'attache à détecter, mettre en valeur et soutenir les atouts de chacun de nos territoires. Elle répond aussi à une volonté de solidarité nationale en faveur des territoires les plus en difficulté.
L'Etat encourage les acteurs les plus dynamiques à développer leurs points forts et leurs complémentarités, à améliorer leur organisation collective, et à renforcer leurs stratégies de développement économique et de recherche afin d'ouvrir de nouvelles perspectives de croissance, d'emploi et de bien-être au service des territoires et des populations qui y vivent. La promotion des pôles de compétitivité en constitue un bon exemple.
Cette orientation est complétée, au nom de la solidarité nationale et de l'égalité des chances, d'une politique active de cohésion économique et sociale au profit des territoires ruraux par la valorisation de leurs atouts propres et le renforcement de leur attractivité. Elle est illustrée, parmi de nombreux exemples, par la politique des pôles d'excellence rurale.
Elle s'attache également à aider les territoires qui cumulent les handicaps structurels ou ceux qui se trouvent confrontés à des situations de crises industrielles, Elle s'intéresse aussi au développement, dans les quartiers urbains en difficulté, d'une stratégie de développement de l'activité économique et de l'emploi, portée par des acteurs de terrain motivés et une vision d'ensemble des équilibres d'une agglomération.
Au service de ces trois objectifs, une politique vigoureuse d'aménagement numérique du territoire vise à offrir à tous les français l'accès au téléphone mobile, à l'internet haut-débit et à la télévision numérique terrestre.
Enfin, la politique d'aménagement du territoire est indissociable de la conduite de grands projets emblématiques et structurants pour les territoires, comme le rétablissement du caractère maritime du mont Saint Michel qui a été relancé en 2006.
Modifié le : 04/10/2006 17:04.
Source:
http://www.interieur.gouv.fr




Extrait d'un discours de 1950 d'Eugène Claudius-Petit « Pour un plan national d'aménagement du territoire », qui présente les principes fondateurs de la politique d'aménagement du territoire.



03/11/08
Source: "Projets d'Europe". Site de la Délégation Interministérielle à l’Aménagement et à la Compétitivité des Territoires (DIACT), réalisé avec le soutien du Ministère délégué au Budget et à la Réforme de l’Etat.



Aménager la France de 2020 (quatre scénarios) (2002

La Datar proposait dans cet ouvrage le résultat d’une réflexion prospective sur la France dans 20 ans. Après une analyse des enjeux déterminants pour l’avenir, des tensions à l’oeuvre et des retournements qu’elles peuvent induire, quatre scénarios exploratoires sont présentés. Ils sont construits autour d’une variable-clé : le mode d’action publique dominant et les cadres territoriaux privilégiés. Ils exposent les implications des choix possibles sur les dynamiques spatiales et sur les grands traits de l’organisation du territoire.

Un premier scénario, celui de « l’archipel éclaté », est caractérisé par un territoire où s’opposent des villes dynamiques, économiquement performantes et internationalement compétitives et des territoires marginalisés.

L’action de l’Etat consiste prioritairement à assurer des cadres favorables au développement du marché. Au fil du temps il doit venir en aide, sans réels succès, aux territoires en difficultés et à l’écart des dynamiques prépondérantes qui, dans ce modèle, ne sont pas pris en charge par des solidarités territoriales.

Un deuxième scénario, celui du « centralisme rénové », met en scène un Etat légitimé dans sa volonté de conserver un rôle prééminant au nom des enjeux de solidarité nationale, de cohésion territoriale, voire de protection environnementale dans un contexte d’intégration européenne mesurée.. L’aménagement du territoire incarne ce volontarisme, les initiatives locales sont fermement encadrées sans pour autant revenir sur les principes de décentralisation. Les interventions des pouvoirs publics, de type principalement allocatif, ont pour fonction d’intégrer les espaces en retard de développement selon un schéma qui doit encore beaucoup au modèle centre-périphérie.

Un troisième scénario, « le local différencié », présente l’image d’un territoire où les initiatives créatrices de valeurs économiques et socio-culturelles se sont multipliées aux échelons décentralisés donnant forme à de très nombreuses entités hétérogènes tissant entre elles des liens de coopération sur des projets thématiques.

Faute d’avoir anticipé et fixé des règles du jeu, l’Etat se retrouve en position de médiateur dans les conflits entre territoires. Il s’efforce de tempérer les déséquilibres et de garantir l'accès de l'ensemble des citoyens aux services publics. Il se trouve obligé de réinventer son rôle, dans le sens d’une plus grande flexibilité, pour réintroduire une cohérence d’ensemble.

Un quatrième scénario, « le polycentrisme maillé » mise sur la recomposition des territoires et la redéfinition des missions de la puissance publique.

Les dynamiques territoriales reposent, d’une part, sur des démarches participatives au sein de territoires de projet : agglomérations, pays, parcs naturels régionaux, et, d’autre part, sur des coopérations inventives entre villes et régions, autour d’enjeux de portée intérrégionale à l’échelle des grands bassins de peuplement.

La structuration simultanée des mailles du niveau micro-territorial et des pôles du niveau macro-territorial réalise une intégration du territoire qui le renforce au sein d’une Europe qui a également fait le choix du polycentrisme.

L’Etat privilégie une adaptation des politiques publiques aux territoires vécus et aux espaces à enjeux, mais surtout s’engage dans des stratégies mesurées de différenciation territoriale appuyées sur une conception renouvelée de « l’équilibre territorial ».

)
Les acteurs européens de l'aménagement du territoire réunis à Paris


Les 30 et 31 octobre, le Palais des Congrès de Paris a accueilli la Conférence sur la cohésion territoriale et l'avenir de la politique de cohésion en Europe. Organisée par la
Présidence française de l'Union européenne en association avec le Comité des Régions, la Commission européenne et l'Association des Régions de France, ce forum a permis aux régions, grandes agglomérations, partenaires publics et acteurs de la société civile de l'ensemble des pays membres d'échanger leurs vues sur la politique européenne de cohésion territoriale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques