Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 21:53

Plus de 800 millions de personnes demeurent sous-alimentées dans le monde, indique la Food and Agriculture Organization (FAO), organisation des Nations Unies en charge des questions d'alimentation, dans "L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde en 2006". Le pourcentage de personnes sous-alimentées est le plus fort en Afrique subsaharienne (32%), ce qui représente plus de deux cents millions de personnes. Mais l'Asie, plus peuplée, compte le nombre le plus important de sous-alimentés (524 millions, soit 16% de la population).


En 1996, les Etats membres des Nations Unies s'étaient engagés à réduire de moitié (soit de 400 millions, en prenant comme référence la période 1990-92) le nombre de personnes sous-alimentées en 2015 au plus tard. 10 ans plus tard, aucun progrès n'a été réellement accompli, le nombre de personnes sous-alimentées stagne. Cependant, des signes encourageants apparaissent. Rapporté à une population en forte croissance, la part des personnes qui souffrent de la faim diminue ( de 20 à 17%). Certains pays ont fait des progrès notables. Par exemple, le Vietnam a ramené le taux de sous-alimentation de 31 à 17 % et le nombre de personnes sous-alimentées de 21 à 14 millions. Le nombre de personnes sous-alimentées au Ghana est passé de 5,8 à 2,4 millions (de 37 à 12% de la population).

De nombreuses raisons, qui parfois se conjuguent, expliquent la situation de ces pays. Les catastrophes naturelles, les guerres, les pandémies font basculer des pays déjà fragiles et désorganisent la production vivrière (qui fournit des produits alimentaires destinés principalement à la population locale) . Au-delà, une partie des causes de la sous-alimentation est liée aux structures économiques et au développement lui-même : dans les mêmes pays se côtoient des paysans pauvres et des cultures modernes d'exportations. Enfin, il ne faut pas oublier dans certains pays la corruption et l'accaparement des ressources par une minorité favorisée.

Les ressources de la planète sont suffisantes pour nourrir la population mondiale. Mais pour cela, comme le souligne la FAO, il faudrait un appui de la communauté internationale dont l'aide stagne. Mais aussi une mobilisation des élites dirigeantes et une répartition plus équitable des ressources au sein de ces pays, où la grande richesse côtoie la plus grande misère.

La sous-alimentation dans les pays en développement et en transition


Population totale
en millions / 1990-92

Population totale
en million / 2001-03

Nb pers. sous-alimentées
en million / 1990-92

Nb pers. sous-alimentées
en million / 2001-03

Proportion personnes sous-alimentées
en % / 1990-92

Proportion personnes sous-alimentées
en % / 2001-03

Asie et Pacifique

2815,2

3297,4

569,7

524

20

16

Afrique subsaharienne

477,3

635,3

169

206,2

35

32

Amérique latine et Caraïbes

443,4

528,9

59,4

52,4

13

10

Proche-orient et Afrique du Nord

322,8

407,4

25

37,6

8

9

Pays en transition

413,6

408,9

23,4

24,7

6

6

Total monde en développement

4058,7

4868,9

823,1

820,2

20

17


Source : FAO - données pour la période 2001-2003


Pour en savoir plus : l'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2006


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques