Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 18:18

La crise économique et sociale mondiale fait apparaître de nouvelles géographies migratoires: baisse des départs, retours au pays, moindre mobilité. la crise actuelle vient rompre la tendance d'intensifications des mouvements migratoires qui a prévalu pendant 30 ans. Sur les 200 millions de personnes installées à l'étranger, la moitié sont des travailleurs très vulnérables aux retournements de l'économie.

L'effondrement de l'industries et de certains services frappe directement les migrants partis loin de chez eux pour travailler dans le textile, l'automobile ou la construction. En Espagne par exemple, le taux de chômage des immigrés est passé de 11,3% à 16,7% entre fin 2007 et fin 2008, tandis qu'il n'a augmenté «que» de 2,8 points pour les «nationaux».


.

Tendances récentes des migrations internationales

 

 L'OCDE a publié récemmenet son rapport annuel sur les Perspectives des migrations internationales.


Les immigrants sont divers : certains cherchent à s'installer de façon permanente, d'autres uniquement pour de courtes périodes. Leurs motifs de migration varient aussi largement : certains fuient la persécution politique ou religieuse, beaucoup viennent pour des raisons familiales, d'autres pour travailler dans tous les domaines, allant des professions hautement qualifiées comme la médecine, à des emplois peu qualifiés dans les hôtels et les restaurants. En plus d'une description de ces flux, le rapport contient des données sur les caractéristiques de la population immigrée dans les pays de l'OCDE.

 

Immigration permanente: Environ 4 millions de migrants permanents sont entrés dans la zone OCDE en 2006. Ceci représente une hausse d'environ 5% par rapport à l'année précédente, toutefois cette croissance connaît un ralentissement par rapport aux années antérieures. Les augmentations relatives les plus élevées ont été observées au Portugal, en Suède, en Irlande et au Danemark, où les flux d'entrées ont cru de 20% ; la hausse a également été importante aux États-Unis, en Corée et en Espagne.

 

Les motifs de la migration: Les raisons familiales (par exemple, lorsque les personnes viennent retrouver leurs familles ou se marier), représentent 44% de la migration à caractère permanent dans les pays de l'OCDE (pour lesquels les données sont disponibles). La migration de travail compte pour 14% et la migration humanitaire pour environ 12%. La libre circulation constitue la majeure partie du reste.

 

Migration de type permanent par catégories d'entrées en 2006

 

Les pays d'origine: En 2006, 20 pays représentaient 60 % des entrées de migrants dans la zone OCDE. Les 5 premiers sont :

Chine 10.7 %

Pologne 5.3 %

Roumanie 4.6 %

Mexique 4.2 %

Philippines 3.6 %


La migration temporaire: Environ 2.5 millions de travailleurs temporaires immigrés sont entrés dans la zone OCDE en 2006, ce qui est environ 3 fois plus que le nombre de migrants de travail permanents. Toutefois, dans son ensemble, la migration temporaire croît plus lentement que la migration permanente.

 

La taille des populations immigrées: Les immigrés (ou plus exactement les personnes nées à l'étranger) représentaient près de 12% de la population totale dans les pays de l'OCDE en 2006. Dans plus de la moitié des pays de l'OCDE, les immigrés représentent au moins un dixième de la population. Depuis 2000, certains pays ont vu leur population immigrée augmenter fortement, partant parfois d'un niveau relativement bas : la hausse atteint 66% en Irlande, 40% en Finlande et 34% en Autriche.

 

Le niveau d'éducation des immigrés: En moyenne, près d'un quart des immigrés ont un niveau d'éducation supérieur, mais cette proportion varie fortement, de 11% en Autriche à presque 38% au Canada. Les pays qui mettent en place des procédures sélectives, comme le Canada, tendent à attirer des immigrés de plus haut niveau d'éducation.

 

Sources:

- Carine Fouteau, « La crise rebat les cartes des migrations mondiales », Mediapart, 25 Mars 2009 (payant)

- Perspectives des migrations internationales, SOPEMI, Édition 2008.

210X297 210X297 10X297

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques