Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 17:45

La Francophonie

Quelque 200 millions de personnes sur les cinq continents parlent le français. Sur la base de cette langue en partage, le mouvement francophone a donné naissance à une Organisation internationale de la Francophonie. La diversité culturelle et la solidarité sont aujourd'hui les principaux thèmes promus par la Francophonie.

Accéder au dossier

 


La France d'outre-mer en 2009

L’outre-mer français apparaît à la fois divers et semblable. Au delà de la différenciation croissante des statuts, il peine encore à relever le défi du développement économique et social.

La France d’outre-mer est généralement mal connue. Les médias métropolitains ne s’y intéressent souvent qu’en cas de catastrophe naturelle ou de crise. L'actualité ultramarine est revenue sur le devant de la scène à l'occasion des mouvements sociaux dans les Antilles et à la Réunion fin 2008 et début 2009.

Ce sont pourtant quelque deux millions et demi d’habitants qui vivent dans les collectivités situées outre-mer. Certaines ont des spécificités à peu près ignorées du grand public : sait-on par exemple que trois rois règnent à Wallis-et-Futuna ?

Handicapé par sa géographie, marqué par son histoire coloniale, l’outre-mer français présente un certain nombre de points communs. Mais ces territoires n’en demeurent pas moins très divers, par leurs populations comme par leurs évolutions. On peut distinguer deux grandes tendances, avec d’une part les quatre départements d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion) engagés dans l’assimilation avec la métropole, et d’autre part des territoires qui ont choisi l’autonomie dans la République.

Plus que les évolutions statutaires, qui ont notamment vu la disparition de la vieille distinction DOM/TOM en 2003 et la marche de Mayotte vers la départementalisation en 2009, le principal défi que doit aujourd'hui relever l’outre-mer français est de nature économique et social. Le développement y reste en effet fragile, malgré de très importants financements publics, qui apportent une prospérité relative.

Après la crise sociale qui a affecté notamment la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion au début de l'année 2009, une loi pour le développement économique des outre-mer a été adoptée en mai, tandis que des Etats généraux de l'outre-mer se déroulent d'avril à septembre 2009.
Accéder au dossier.

Né sous la plume du géographe français Onésime Reclus en 1880, le mot "francophonie" désigne aujourd'hui à la fois un concept socio-linguistique et une entité géopolitique : l'ensemble des personnes pouvant s'exprimer en français à des titres divers (sans majuscule) et la structure institutionnelle qui rassemble les pays "ayant le français en partage" au sein de l'Organisation internationale de la Francophonie (avec une majuscule).

Avec environ 200 millions de francophones dans le monde, le français est avec l'anglais l'une des deux seules langues parlées sur tous les continents.

De fait, depuis la première pierre posée à Niamey en 1970, la lente constitution d'une Francophonie culturelle, économique puis politique a réuni un nombre croissant de pays. De 18 membres en 1970 à 70 membres et observateurs depuis 2008, cet élargissement a aussi modifié l'équilibre géographique d'une Francophonie historiquement surtout africaine, comme l'a symbolisé le sommet de Hanoï en 1997, et pose désormais la question de sa cohérence et de ses missions.

L'affirmation politique de la Francophonie sur la scène internationale s'accompagne d'un recentrage autour des thèmes de la démocratie, de la diversité culturelle et du développement. Dans le contexte de la mondialisation, la Francophonie devient un instrument partagé d'influence au service de la diversité des cultures.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques