Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:15

La motte féodale

800px-Tapisserie_motte_dinan.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guillaume le Conquérant attaque la Motte féodale de Dinan, en Bretagne

.

Une petite forteresse perchée

 c019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Armorial de Revel, France, 1456. Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 22297 fol. 474 (château d'Essertines).

L'Armorial de Revel est la compilation de tous les châteaux, grands ou petits, relevant du pouvoir du duc de Bourbon, comte d'Auvergne et de Forez. Ici est représenté l'une des plus petites forteresses foréziennes, simple tour entourée d'une courtine sise sur un piton rocheux à une dizaine de kilomètres de la ville et du château comtal de Montbrison. Nul n'y résidait, sinon une garde et, occasionnellement, l'officier seigneurial chargé de prélever les impôts sur la population. Une chapelle castrale desservait la résidence, et un bourg d'une quarantaine de maisons abritait une population essentiellement tournée vers le petit commerce et l'artisanat

 

Le château du Broc

 Chateau du Broc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guillaume Revel, héraut Auvergne, Armorial d'Auvergne, Forez et Bourdonnais. Manuscrit enluminé sur parchemin (35 x 28,5 cm). BnF, Manuscrits (Fr 22297 fol. 344)

Commandé par le roi Charles VII, cet armorial devait recenser toutes les familles nobles d'Auvergne, de Forez et du Bourdonnais, provinces qui appartenaient au du duc Charles Ier de Bourbon, en suivant l'ordre des fiefs, villes et châteaux. Chacun des fiefs ainsi recensés faisait l'objet d'une représentation particulière. Si ce plan très ambitieux ne fut qu'en partie réalisé, il contient cependant un ensemble de vues particulièrement précieuses pour la connaissance de la topographie du centre de la France au Moyen Âge. Le château du Broc, l'une des vues les plus travaillées du recueil, montre une famille de paysans portant tribut à son seigneur.

 

 Le château féodal

c002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hommage du comté de Clermont-en-Beauvaisis, copie d'un manuscrit de 1373-1376, France, XVIIe siècle. Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 20082 fol. 71.

Devant le château de Bulles, le duc Louis II de Bourbon reçoit l'hommage du seigneur châtelain du lieu, accompagné de son fils, et la clef symbolique des possessions qui sont rattachées à ce fief. Les bannières du suzerain et de son féal scandent la scène, celle du plus puissant seigneur représentée de plus grande taille pour des raisons de préséance et d'importance hiérarchique supérieure. Le châtelet d'entrée porte, au-dessus du pont-levis, les bannières conjointes des deux seigneurs, qui concrétisent dans l'architecture du château la conjonction des mains du seigneur et de son suzerain. De même, la porte du château est figurée entrouverte et le pont-levis à demi baissé pour signifier que le seigneur de Bulles doit aide et secours au duc de Bourbon à qui il prête hommage

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques