Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 15:43

La crise ne semble pas avoir d'impact sur la fécondité en France. Depuis 2008, le nombre de naissances reste remarquablement stable, autour de 800 000 par an. Au cours des huit premiers mois de 2012, ce nombre est resté très légèrement inférieur à la moyenne des quatre dernières années (- 10 000 naissances). Pour l'ensemble de l'année l'indice de fécondité devrait marquer une diminution minime pour se situer autour de deux enfants par femme.

Les liens entre croissance économique et fécondité sont complexes. En France, la fécondité a commencé à chuter au milieu des années 1960 en plein boom économique, elle a remonté à partir de 1994, en plein marasme... La décision d'avoir des enfants relève de choix faits par les couples qui demeurent pour une grande part indépendants de la situation de l'emploi. Ensuite, la crise actuelle touche de façon beaucoup plus forte les plus jeunes, avant 25 ans. La grande majorité des couples ne subissent pas l'impact de la montée du chômage depuis 2008. Les effets des difficultés d'insertion professionnelle ou de logement sont déjà largement intégrées dans les comportements de fécondité : la montée du chômage date des années 1980. Comme le souligne l'Insee dans une étude récente [3], le premier enfant arrive en moyenne à l'âge de 28 ans.

Jusqu'où ce raisonnement demeurera-t-il valide ? Un prolongement ou une accentuation des difficultés économiques finirait fatalement par avoir des conséquences. Le fait d'avoir un minimum de stabilité financière et en particulier un logement reste un facteur pour les jeunes couples.

telechargement--1-.png

Source URL: http://www.observationsociete.fr/en-france-la-crise-na-pas-dimpact-sur-la-f%C3%A9condit%C3%A9

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques