Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

"Le Mensuel de l'Université" est une publication interuniversitaire, pluridisciplinaire et généraliste animée par des universitaires bénévoles issus de disciplines et d'universités multiples. Le magazine, créé par Mathieu Rouault et géré par "Les Nouvelles Editions Universitaires" (association loi 1901), est un média participatif et indépendant. Il propose des analyses et commentaires d'universitaires (docteurs, maîtres de conférence, professeurs, etc.) sur les grands enjeux du monde contemporain.

 

60 ans de l'Otan : la "normalisation" française

Par Frédéric Bozo, Professeur d'histoire contemporaine à l'université Sorbonne Nouvelle-Paris-III, UFR d'études européennes

Entretien avec Frédéric Bozo, Professeur d'histoire contemporaine spécialiste des questions de politique étrangère et de sécurité française.

Le Mensuel de l'Université : La France a toujours été un contributeur actif de l'Otan. Que va bien pouvoir changer l'intégration au commandement intégré de l'organisation a cet égard ?

 

 

La spéculation boursière au XIXème siècle : un miroir saisissant

Par Nelly Hissung-Convert, Docteur en histoire du droit, membre du Centre Aquitain d'Histoire du Droit - CAHD, Université Montesquieu-Bordeaux IV.

Les phénomènes qui agitent aujourd'hui les marchés boursiers ne sont guère que la répétition de ceux qui se sont produits au XIXème siècle. A la crise des subprimes, à la flambée du cours du pétrole, à l'usage outrancier des marchés à terme par les hedge funds, répond en écho la fièvre des chemins de fer ou celle des commandites, le krach des mines d'or ou encore celui de l'Union Générale. L'histoire se répète. Les techniques évoluent, se diversifient, mais le droit est toujours dérouté par la spéculation.

 

 
Histoire et mémoire : un couple impossible ?


Par
Franck Thénard-Duvivier, Agrégé d'histoire, docteur en Histoire médiévale (Université de Grenoble II), chercheur associé au GRHis (Université de Rouen)

Récemment, les décisions du chef de l'Etat d'imposer un « devoir de mémoire » ont suscité polémiques et débats. D'abord, en instaurant la commémoration du « souvenir de Guy Môquet », jeune communiste fusillé en 1941, dans tous les lycées de France le 22 octobre 2007(1) . Ensuite, en voulant « confier la mémoire » d'un enfant victime de la Shoah à un élève de CM2 d'aujourd'hui (2) . Dans les deux cas, la confusion entre mémoire et histoire pose question. L'une a recours à l'émotion tandis que l'autre nécessite le recul critique. Sont-elles pour autant incompatibles ?

Partager cette page

Repost 0

Présentation

Rubriques