Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 14:11

1308311642.jpegBac, suite, avec aujourd'hui les épreuves d'histoire-géo.

Les sujets sont consultables et téléchargeables sur le site de Libération.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les détails des sujets et les propositions de correction sont accessibles ci-dessous:

Pour les L et les ES :

Épreuve Majeure
Composition 1 : Économie, société et culture en France depuis la fin des années 1950.
Composition 2 : La construction européenne de 1945 à nos jours (étapes, enjeux, limites)
Etude de documents : « Comment se termine la guerre froide ? »

Épreuve Mineure
Croquis 1 : Les contrastes spatiaux du développement du Brésil
Croquis 2 : L’Asie orientale, aire de puissance: organisation de l’espace

Pour les S

Épreuve Majeure
Composition 1 : Économie, société et culture en France depuis la fin des années 1950.
Composition 2 : La colonisation européenne et le système colonial, du milieu du XIXe siècle au milieu du XXe siècle
Étude de documents : « Comment se termine la guerre froide ? »

Épreuve Mineure
Croquis 1 : La mégalopole japonaise: organisation de l’espace
Croquis 2 : La façade atlantique des États-Unis : organisation de l’espace

Pour les STG et ST2S, cliquez sur les liens afin d'accéder aux sujets corrigés !

 

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 09:36

6551.jpgLes sujets tombés à Pondichéry sont consultables en ligne (séries générales et STG). Cela mérite toujours un détour ...

Les sujets de Pondichéry

Repost 0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:23
Repost 0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:07

couv_2307.jpgMary Lewis, Les Frontières de la République. Immigration et limites de l’universalisme en France (1918-1940), Agone, 2010.

Ouvrage original: The Boundaries of the Republic : Migrants Rights and the Limits of Universalism in France, 1918-1940. Stanford, Stanford University Press, 2007, 361 p.

 

Présentation de l'éditeur:

Ce livre étudie les tensions entre administrations et immigrés dans la France de l’entre-deux-guerres confrontée au défi de l’immigration de masse. Mon principal sujet étant les dynamiques d’inclusion et d’exclusion dans les démocraties, j’ai choisi de m’intéresser à la IIIe République. Les politiques migratoires de l’époque ont peut-être préparé le terrain aux lois discriminatoires de Vichy ; mais je mets l’accent sur les aléas historiques de leurs origines plutôt que sur leur caractère censément inévitable. Cette dimension imprévisible de l’histoire doit nous faire réfléchir. Il semble en effet plus important que jamais de prendre conscience de la fragilité des libertés.

 S’appuyant sur des sources délaissées, Mary D. Lewis retrace les origines de la politique française en matière d’immigration autant qu’elle donne une chronique de la vie des migrants. Les immigrés ne sont jamais totalement « intégrés », jamais totalement « exclus », et encore moins soumis au principe d’égalité. Dans les années 1930 comme aujourd’hui, leur place dans la société française ne repose pas sur la mise en application de textes où les individus seraient des abstractions. Ainsi interroge-t-elle avant tout la précarité de leurs droits et la diversité des cas, d’une personne à l’autre, d’une ville à l’autre.

Mary D. Lewis enseigne au département d’histoire de l’université de Harvard (États-Unis). Elle travaille notamment sur l’histoire de l’immigration en France et sur l’Afrique du Nord à l’époque coloniale.

Les droits des migrants de cette époque [France de l’après-guerre] reflètent l’inégalité du rapport de force entre les nations au sein de l’Europe d’une part, et entre l’Europe et ses colonies d’autre part. Les pays alliés et les nouveaux États bénéficient d’un statut privilégié, tandis que les territoires coloniaux restent soumis à un régime discriminatoire d’exception. Le rêve syndicaliste de faire embaucher de la « main-d’œuvre de couleur », dont le recrutement « sera soumis aux mêmes conditions que celui de la main-d’œuvre européenne, et qui jouira des mêmes garanties » ne sera jamais réalisé. Au lieu de lois internationales uniformes, des traités bilatéraux garantissent l’égalité des conditions de travail, de salaire et de droits sociaux pour les ressortissants des États contractants.
Ces accords s’écartent de l’ordre international d’après-guerre envisagé par la CGT de trois façons : ils n’octroient aux syndicats qu’un maigre pouvoir de contrôle, et accordent aux étrangers des droits syndicaux légèrement différents par rapport aux citoyens ; par-dessus tout, ils sont bilatéraux et non universels. Ainsi, faute de traité, les ressortissants de l’Espagne, un pays gros pourvoyeur de main-d’œuvre, peuvent se trouver exclus pendant une première période de cette forme de garantie réciproque ; tandis que les citoyens de pays contractants bénéficient de droits plus substantiels à certains égards que les ressortissants de l’empire colonial, formant ainsi une classe privilégiée de migrants qui peuvent être désignés comme les « étrangers les plus favorisés » des étrangers « privilégiés ». Non seulement le projet syndicaliste de garantir l’égalité des droits de « la main-d’œuvre de couleur » reste lettre morte, mais de surcroît, une échelle de droits différenciés a été mise en place pour les travailleurs européens à l’issue du conflit.

 

Compte-rendu de lecteur sur le site Histoire@Politique. Politique, culture, société.

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 10:38

6551.jpgLe bac a commencé le 19 avril et les sujets de philosophie, LV1, histoire-géo, éco droit (bac stg) et svt (série S ) et Lv2 (bac stg) sont en ligne. Si ces sujets sont différents des futurs sujets de métropole, ils donnent une idée des préoccupations des auteurs de sujets.

 

Découvrez les sujets

 

 

Repost 0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 14:09
Géoconfluences sera présent au Festival international de géographie (FIG) de Saint-Dié-des-Vosges les vendredi 2 et samedi  3 octobre ...

Vous pourrez nous y retrouver dans le cadre des publications en ligne du Salon de la géomatique, place Jules Ferry (anciens locaux de la CCI, face à l'Hôtel de ville)
selon le planning ci-dessous.
- Hervé Parmentier, cartographe / infographe associé au projet : le vendredi de 8h30 à 11h et de 15h30 à 17h ; le samedi de 8h30 à 12h30 ; par ailleurs, le vendredi 2 octobre à 11h30, il tiendra une mini conférence sur le stand d'AfiGéo sur le thème : "
Des modules de cartographie interactive à usage pédagogique sur Géoconfluences à l'aide du progiciel Géoclip"
- Sylviane Tabarly, responsable d'édition de Géoconfluences : le vendredi de 8h30 à 9h30, de 11h30 à 13h et de 14h à 16h ; le samedi de 13h30 à 17h.
- notre représentation sera aussi assurée par Lise Desvallées, élève à l'ENS LSH.

Pour suivre l'actualité du FIG : http://www.fig-saintdie.com/

Autour du thème du FIG 2009, " Mers et océans : les géographes prennent le large",
une sélection parmi nos ressources :

- Dans le dossier "La frontière, discontinuités et dynamiques"
> Océan Arctique : des frontières maritimes à l'épreuve d'une nouvelle donne climatique
> Jeux de frontières à Chypre, quels impacts sur les flux migratoires en Méditerranée orientale ?
> Où passe la frontière entre la Corée et le Japon ?

http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/typespace/frontier/Front.htm

- Le dossier  "Les espaces littoraux : gestion, protection, aménagement"
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/typespace/littoral1/Littor.htm


- Dans le dossier "Mobilités, flux et transports"
>
Port-Louis et Port Réunion, ports majeurs du sud-ouest de l’océan Indien
> Le détroit de Malacca : porte océane, axe maritime, enjeux stratégiques / des flux maritimes à la structuration d'une mer intérieure.
> Façade maritime, arrière et avant-pays : l'exemple du port d'Anvers

http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/transv/Mobil/Mobil.htm


- Des éléments du dossier "La Méditerranée, une géographie paradoxale"
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Medit/Medit.htm

- Au fil d'autres publications
L'espace maritime français en quête d'extension
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/territ/FranceMut/FranceMutDoc9.htm

> Dubaï, territoire d'un nouveau type dans le monde arabe
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/breves/2005/4.htm
> Tôkyô, métropole japonaise en mouvement perpétuel
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/typespace/urb1/MetropScient3.htm

> Nouveau front pionnier pétrolier et gazier dans l'Extrême-orient russe : Sakhaline
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Russie/RussieDoc5.htm

> Taiwan, naissance des frontières d'une démocratie insulaire
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Chine/ChineScient6.htm


et sur l'Espagne, pays invité, 

-  Territoire des animaux, territoire des hommes : aspects et enjeux du retour des grands prédateurs (annexe documentaire, "Un exemple de cohabitation homme / grands prédateurs en Espagne, le Parc naturel de Somiedo (Asturies)"
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/breves/2006/3.htm

-  Gestion de l'eau en Espagne : les canaux de la discorde
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Medit/MeditScient4.htm

-  Un espace sous tensions : flux migratoires, le cas de l'Espagne
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Medit/MeditDoc.htm

Rendez-vous, peut-être, à Saint-Dié-des-Vosges les 2 ou 3 octobre et à bientôt pour notre prochaine lettre d'information,

Cordialement à tous,

Sylviane Tabarly et Emmanuelle Boulineau, pour la section de géographie de l'ENS LSH, le 29 septembre 2009

 
École Normale Supérieure  - Lettres Sciences Humaines  / Section de Géographie 
Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO)
15 parvis René Descartes
BP 7000 
69342 LYON cedex 07 

Tel : (33) (0) 4 37 37 64 90 

Une affichette est disponible en page d'accueil du site : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/accueil/index.htm

L'École Normale Supérieure  Lettres & Sciences Humaines : http://www.ens-lsh.fr/

ÉduSCOL (Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche - Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) : 
http://eduscol.education.fr/D0033/PNPvirtuel.htm
 
S'abonner ou se désabonner à la lettre d'information de Géoconfluences  : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/accueil/index.htm
Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 11:31

Nos nouveautés

Dans le cadre du dossier "Le développement durable, approches géographiques", deux articles abordent les politiques et  la gestion de l'eau en France à partir de l'exemple de la Bretagne :
- de Thomas Houet (Laboratoire GEODE UMR 5602 CNRS, université Toulouse le Mirail), à partir de sa thèse : Mutations de l'agriculture et politiques de l'eau en région Bretagne
- de Thomas Houet, Jean-Baptiste Narcy et Xavier Poux (AScA - ENGREF RGTE) : Apport d'une démarche prospective pour la gestion de l'eau du bassin versant du Blavet

Ces articles sont accompagnés d'annexes en pop-up (La Politique agricole commune  / Politiques de l'eau en Europe et en France : glossaires et repères) ainsi que d'un complément en rubrique "savoir faire" du dossier : Prospective et scénarios, des méthodes pour simuler et préparer l'avenir
La réalisation de ces pages a aussi bénéficié de la collaboration d'Anne Honegger (université de Lyon, UMR / CNRS 5600 Environnement Ville et Société).

Retrouvez ces actualités à partir de : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/actus/index.htm


2 305 abonnés à cette lettre : merci pour votre intérêt et n'hésitez pas à relayer nos informations.

Sylviane Tabarly et Emmanuelle Boulineau, pour la section de géographie de l'ENS LSH, le 29 juin 2009

Géoconfluences -  http://geoconfluences.ens-lsh.fr/index.htm

 

 

École Normale Supérieure  - Lettres Sciences Humaines  / Section de Géographie 
Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO)
15 parvis René Descartes
BP 7000 
69342 LYON cedex 07 

Tel : (33) (0) 4 37 37 64 90 

Une affichette est disponible en page d'accueil du site : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/accueil/index.htm

L'École Normale Supérieure  Lettres & Sciences Humaines : http://www.ens-lsh.fr/


ÉduSCOL (Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche - Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO) : 
http://eduscol.education.fr/D0033/PNPvirtuel.htm
 
S'abonner ou se désabonner à la lettre d'information de Géoconfluences  : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/accueil/index.htm

Repost 0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 19:19

L'école à distance est désormais accessible à tous gratuitement grâce à un site internet, www.academie-en-ligne.fr, mis en place vendredi par le gouvernement, qui propose des révisions d'été et publiera à la rentrée tous les cours du CP à la terminale.
Le site proposera dans un premier temps des cours d'été, avec des exercices et des activités. A partir du 15 septembre, on pourra y suivre le programme de primaire, puis, à compter du 30 octobre, celui des collèges et des lycées.

On peut y accéder par matières (anglais, espagnol, français, histoire-géographie, mathématiques, etc.), par niveaux (du CP à la terminale) ou par mots-clés (symétrie axiale, fractions, participe passé, électrolyse...).

Ce site est conçu par le Centre national d'enseignement à distance (Cned).

Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 12:14

Un nouveau dossier : Le Brésil, ferme du monde ?

Les choix d'ouverture aux marchés mondiaux opérés par le Brésil justifient de poser la question titre de ce dossier : Le Brésil ferme du monde ? Les réponses à cette question ne peuvent se réduire à des caricatures simplistes, qu'elles soient de nature économique, sociale, ou environnementale. Au Brésil, pays émergent, sont en jeu de puissantes dynamiques territoriales entraînant des mutations rapides dans les utilisations de l'espace, en particulier rural.
 
Ont contribué à ce dossier : Damien Arvor et Vincent Dubreuil (université de Bretagne, Rennes-2, Cnrs, Costel UMR6554 LETG , FR/IFR Caren), Ludivine Eloy (Cnrs, laboratoire ARTDEV à Montpellier), Marie-Françoise Fleury (Iufm de Lorraine, université Nancy 1), Cécile Follet (association "Holos environnement et développement"), Pierre Gautreau (laboratoire "Territoires, Villes, Environnement, Société", université des sciences et technologies de Lille 1), Martine Guibert (université de Toulouse 2 Le Mirail, UMR "Dynamiques rurales", Ipealt), Hervé Parmentier (UMR 5600 Environnement, ville et société), Pablo Sidersky (Instituto Interamericano de Cooperación para la Agricultura / IICA et Instituto Nacional de Colonização e Reforma Agrária / Incra), Sylviane Tabarly (ENS LSH / Dgesco), Hervé Théry (Cnrs-Credal, universidade de São Paulo / USP, Chaire Pierre Monbeig), Jean-Philippe Tonneau (Centre international de recherche agricole en coopération pour le développement /Cirad, UMR Tetis).
 
Le dossier comporte :
> en information scientifique : L'agriculture brésilienne en mouvement : performances et défis / Les dynamiques de l'agriculture brésilienne / Questions foncières et politiques de réforme agraire au Brésil / Le Brésil acteur et stratège dans les négociations agricoles internationales
> en corpus documentaire : Biocarburants, agrocarburants : des filières en forte croissance / La réforme agraire dans la Pampa : l'exemple du Rio Grande do Sul / La fazenda Santa Maria da Amazônia de Sorriso (Mato Grosso) / Les dynamiques des fronts pionniers amazoniens / Le défi des transports et de la logistique / Le cadre général des négociations commerciales régionales et internationales sur l'agriculture. La place du Brésil / Le cadre général des échanges internationaux : organisation des marchés, fluctuations des cours
en savoir faire : Identifier et analyser les marqueurs spatiaux des fronts pionniers brésiliens / Réaliser des cartes thématiques : le Brésil dans le système agro-alimentaire mondial / Jeu de piste par l'image sur le territoire brésilien
> en géographie vivante  : Autour du fonctionnement de l'Organe de réglement des différends (ORD)
> le glossaire précise le vocabulaire employé, les notions et les connaissances, et il organise les renvois aux contenus du dossier
> des ressources générales, bibliographiques et webographiques.

Pour retrouver nos actualités : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/actus/index.htm.
2 270 abonnés à cette lettre : merci pour votre intérêt et n'hésitez pas à relayer nos informations.

Cordialement à tous,

Sylviane Tabarly et Emmanuelle Boulineau, pour la section de géographie de l'ENS LSH, le 19 mai 2009


Géoconfluences -  http://geoconfluences.ens-lsh.fr/index.htm   École Normale Supérieure  - Lettres Sciences Humaines  / Section de Géographie 
Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO)
15 parvis René Descartes
BP 7000 
69342 LYON cedex 07 

Tel : (33) (0) 4 37 37 64 90 

Une affichette est disponible en page d'accueil du site : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/accueil/index.htm

L'École Normale Supérieure  Lettres & Sciences Humaines : http://www.ens-lsh.fr/
ÉduSCOL (Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche - Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO) : 
http://eduscol.education.fr/D0033/PNPvirtuel.htm
 
S'abonner ou se désabonner à la lettre d'information de Géoconfluences  : 
http://geoconfluences.ens-lsh.fr/accueil/index.htm

Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 12:06

Eric Hobsbawm à l'âge des incertitudes

Par Sylvain Bourmeau. Mediapart.fr.
C'est au tout début des années 30, alors lycéen à Berlin, qu'Eric Hobsbawm est entré en histoire. Témoin de la Grande Crise et de l'arrivée au pouvoir de Hitler, il découvrira, adolescent, avec ses deux événements mais aussi la lecture du Manifeste du Parti communiste, sa vocation d'historien.
Quatre-vingts ans plus tard, alors que nous vivons une deuxième Grande Crise, il est souvent présenté, dans le monde anglo-saxon, comme le plus grand historien vivant, sans qu'il soit toujours besoin de préciser «marxiste» – ce qu'il revendique encore fièrement.
Né en 1917 à Alexandrie, d'un père britannique et d'une mère autrichienne, deux citoyens juifs de pays en guerre lorsqu'ils se sont rencontrés, Eric Hobsbawm a grandi à Vienne puis à Berlin avant, suite à la mort de ses parents, d'émigrer à Londres à l'âge de quinze ans.
Etudiant communiste à Cambridge avant guerre (il ne quittera le PC britannique que quelques mois avant son auto-dissolution... en 1991), il y soutient une thèse sur l'histoire de la Fabian Society avant d'enseigner toute sa carrière à l'université de Londres ainsi qu'à la
New School for Social Research de New York.
Outre les très nombreux articles donnés à des revues ou des journaux, y compris, sous pseudonyme ses chroniques de jazz pour le
New Statesman ou The Nation, Eric Hobsbawm aura, en fait, publié deux types assez différents de travaux historiques. D'un côté, des études précises sur les modes de contestation (luddisme, banditisme social...) dans la lignée de ce que défend Past and Present, la revue qu'il a fondée avec deux autres très grands historiens britanniques, E. P. Thompson et Christopher Hill. De l'autre, de grandes synthèses, des livres qui l'ont rendu célèbre bien au-delà du cercle des historiens professionnels: trois volumes pour couvrir ce qu'il a appelé « le long dix-neuvième siècle » (L'Ere des révolutions 1789-1848, L'Ere du capital 1848-1875, L'Ere des empires 1875-1914) et un autre, véritable best-seller mondial, pour traiter du «court vingtième siècle» (L'Age des extrêmes 1914-1991).
Alors que viennent de paraître en français deux recueils de ses articles (l'un sur
L'Empire, la démocratie et le terrorisme et l'autre sur Marx & l'histoire), Eric Hobsbawm analyse dans un entretien vidéo pour Mediapart la crise du capitalisme, la compare à celle qu'il a connue dans les années 30, s'inquiète de l'état de la gauche et des atteintes répétées aux libertés publiques depuis le 11 Septembre. Intellectuel européen (outre l'anglais, il parle couramment le français, l'allemand, l'italien et l'espagnol, et lit le néerlandais, le portugais et le catalan), il analyse aussi l'incapacité de l'Europe à s'inventer une tradition, comme l'avait auparavant réussi tous les grands Etats-nations.

 

Entretien vidéo pages suivantes

- Comment voyez-vous le début de ce XXIe siècle qui a, selon vous, commencé en 1991 avec l'éclatement de l'URSS ? Après ceux de la révolution, du capital, de l'empire puis des extrêmes, dans quel âge sommes-nous cette fois entrés ?

- Vous avez depuis longtemps travaillé sur les modes de protestation, en particulier sur le banditisme social. La crise actuelle peut-elle favoriser le retour de ce type de mobilisations politiques ?

- Nous sommes à la veille d'élections européennes, quel regard portez-vous sur cet espace politique qui peine à exister ?

- Avant la crise actuelle, l'autre événement majeur du début du XXIe fut les attentats du 11 septembre 2001. Comment avez-vous reçu ce nouvel épisode historique ?

- Vous avez récemment demandé l'accès à votre dossier auprès du service de renseignement britannique MI5, qui l'a refusé. Pourquoi ?

 

Repost 0

Présentation

Rubriques