Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 17:43

Après environ dix ans de développement d'Internet et la généralisation de nouvelles technologies (dégroupage total, ADSL, Web2), et la multiplication de statistiques des usages et des utilisateurs du Web, on peut dresser un bilan pour la France.
Les graphiques qui suivent proviennent d'une synhtèse publiée par le SESSI intitul Tableau de bord de l'innovation (10e édition, décembre 2008).

 

 



Toujours plus d'Internautes

Au premier semestre 2008, le nombre d'internautes en France (indicateur  n° 4.1) qui se sont connectés à l'internet sur leur lieu de travail, à domicile ou dans un lieu public dépasse 32,3 millions de personnes âgées de onze ans ou plus. Cela représente 1,6 million d'internautes supplémentaires par rapport à juin 2007, soit une augmentation de 5,3 %.








Internet à domicile

Au premier semestre 2008, la part des ménages ayant accès à l'internet à domicile (indicateur n° 4.2) augmente très fortement, passant de 49 % à 62 % entre 2007 et mi-2008. La France rattrape son retard et améliore son classement dans l'Union européenne : elle se classe au onzième rang dans l'Union européenne, gagnant trois places. Par rapport au premier semestre 2007, la part des ménages connectés en haut débit (indicateur n° 4.2) progresse fortement, passant de 43 % à 57 % en un an. La France améliore nettement son classement dans l'Union européenne pour les connexions à haut débit, passant du treizième au septième rang, avec un taux de connexion dépassant largement la moyenne européenne (48 %).



Un équipement croissant des ménages et des entreprises

Entre juin 2007 et juin 2008, les ventes de micro-ordinateurs (indicateur n° 4.4) au grand public et aux entreprises n'ont jamais été aussi élevées, avec 7,3 millions d'unités vendues. Pour la première fois, plus de la moitié des ventes sont destinées aux particuliers (3,7 millions d'unités). Cette explosion de la demande des ménages s'explique notamment par l'offre d'ordinateurs mini-portables à faible prix insi que par le développement du multiéquipement des ménages. Au premier semestre 2008, les ventes de microordinateurs au grand public (1,9 million) ont augmenté de 15,4 % par rapport aux ventes du même semestre de l'année précédente. En revanche, les ventes aux entreprises ont augmenté de 3,6 % seulement.

Au premier semestre 2008, 68 % des ménages avaient un micro-ordinateur (indicateur 4.5), soit + 10 % par rapport à l'année précédente. En termes d'utilisation d'un micro-ordinateur à domicile, au cours des trois derniers mois, la France se situe au huitième rang dans l'Union européenne (15 pays) avec 63 % de particuliers utilisateurs contre 62 % pour l'UE. La France passe ainsi du onzième au septième rang dans l'UE.Ces indicateurs suivent la part des ménages européens qui sont connectés à l'internet à domicile ainsi que la part des ménages disposant d'une connexion à haut débit (ou large bande) à domicile.



Une secteur économique dynamique




Une géographie différenciée


Cette carte représente l'utilisation d'Internet par région à partir de données collectées durant la semaine du 23 au 29 avril 2007. Les données correspondent à  des volumes de connexions et ont été recueillies grâce au service de statistiques par marqueur Xiti (Xiti monitor).

Cette carte dessine nettement deux France:
- l'Ile-de-France et des régions situées en périphérie du territoire national qui sont les plus grosses consommatrices d'Internet;
- une France intérieure correspondant au Grand Bassin parisien et au Masssif Central qui semble encore peu consommatrice.

Plusieurs facteurs permettent d'expliqer ces disparités:
- des facteurs techniques: la diffusion progressive de l'ADSL et du dégroupage partiel puis total n'est pas encore généralisée; certaines régions rurales ne sont pas encore totalement couvertes.
- des facteurs socio-démographiques: les régions les plus consommtaicres correspondent à la France urbaine des grandes villes, donc des populations jeunes; à l'inverse, les régions moins ou peu consommatrices correspondent à la France des faibes densités et aux populations vieillissantes;
- des facteurs économiques; les régions les plus dynamiques au plan économique (tertiaire supérieur notamment) sont aussi celles des plus fortes consommations.


Internet au quotidien : un Français sur quatre, Insee Première, N° 1076 - MAI 2006

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Rubriques